Bilan de compétences

BILAN DE COMPÉTENCES

Possibilité de financement par votre "Compte formation"
Rendez vous sur: https://www.moncompteformation.gouv.fr

OBJECTIF

Réaliser un bilan afin d'être capable de mieux connaître vos modes de fonctionnement professionnel et de lever les freins et construire votre projet professionnel.

PROGRAMME

Le bilan est réalisé en 18 heures répartis sur 9 ou 10 rendez-vous.

Le processus que je propose dans le cadre d’un bilan de compétence s’appuie sur ce que prévoit le code du travail en la matière mais aussi sur l’Activation du Développement Vocationnel et Professionnel (ADVP). Il s’inspire aussi de mon expérience.

 

La base du parcours du bilan est tout à fait classique, cependant, l’approche va varier d’un opérateur à l’autre en fonction de sa posture, de son parcours, de son expérience et des formations qui ont alimentées son savoir-faire.

 

Concrètement, après un premier entretien qui va permettre au demandeur d’exprimer son intention et de me permettre de lui proposer ce qui va être mis en place et comment, le parcours suit 4 étapes :

 

1. L’exploration durant laquelle il va être proposé à la personne qui vit le bilan de poser un regard sur son parcours, ses intérêts et ses gouts, ses motivations et également des aspects de sa personnalité, tout dans la perspective d’élaborer un projet professionnel. 

Des pistes de métiers vont commencer à émerger. Il est important à ce stade de ne pas poser de limites aux hypothèses.  

Les outils de cette phase sont des tests, du questionnement dans le cadre d’entretiens et des fiches compétences qui vont permettre de donner de l’épaisseur aux expériences professionnelles vécues à travers une représentation visuelle de celles-ci. Le cas échéant, une carte mentale peut être utilisée (mind mapping).

2. La cristallisation au cours de laquelle, à partir de l’étape précédente et des pistes de métiers évoqués, des premiers choix vont se faire. 

A ce stade du processus, seul deux ou trois pistes doivent être retenues. 

Des fiches métiers commencent à être renseignées avec les caractéristiques de ceux-ci glanées dans de la documentation (fiches ROME, site ONISEP) et de toutes les sources théoriques concernant les métiers. 

A ce stade du processus on découvre ce que l’on appelle en ergonomie « travail prescrit », c’est à dire ce que qui décrit d’un métier, proche d’une fiche de poste.

 

3. La spécification durant laquelle on approche le « travail réel », c’est à dire les conditions (lieux, relations, ambiances, durées, tenues, postures…) dans lesquelles se déroule le métier en question et également ce qui est requis pour y accéder (formation, expériences, qualités, compétences…). Ce travail d’investigation est réalisé par la personne elle-même, à travers des enquêtes et des mises en situations. 

Il est important ici de vérifier que les pistes envisagées sont en phase avec « l ‘écologie personnelle », c’est à dire avec le lieu de vie souhaité, les contraintes familiales 

Cette phase va favoriser la prise de décision et le choix à travers la conscience de tous ces éléments. 

 

4. La réalisation. A ce stade, le choix du métier est quasiment fait. Il est temps de mettre en place un plan de mise en œuvre dans le temps. Quelle formation est nécessaire ? quel financement est possible ? 

La personne définie comment elle va passer à l’action. 

Un bilan de tout le processus est réalisé à la foi dans le cadre d’un entretien et à travers un écrit qui est remis à la personne. 

 

 

Pour vous permettre de trouver votre voie professionnelle, je vous propose un accompagnement dans le cadre d'un bilan de compétence élargi à la connaissance de soi.